top of page

Une puce dans le cerveau ...

Dernière mise à jour : 14 mai 2019

Une révolution dans le traitement des neurotransmetteurs du cerveau arrive ! En effet, la société franco-américaine Ni2o travaille sur un implant cérébral dénommé « Kiwi » promet de traiter les troubles majeurs du cerveau tels que la maladie de Parkinson, Alzheimer, ainsi que les Toc (troubles obsessionnels compulsifs), la dépression, de réduire le déficit d'attention... C'est à Paris, au cœur de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière, que les chercheurs ont ouvert leur centre de recherche et opérations le 18 octobre 2018. Leur chef de file : Newton Howard, cofondateur de Ni2o. L'implantation se fait à travers la cavité nasale et dure environ deux heures, contre quatorze heures pour l'intervention existante par craniectomie, qui nécessite de découper les os du crâne. Un procédé moins invasif et plus rapide. Le médecin, quant à lui, peut consulter les données du patient sur une application mobile, pour un suivi en temps réel!


Apprendre une langue ou lire des dizaines de livres en moins d'une heure ?


Au-delà du champ du handicap, Kiwi permettrait d'améliorer les capacités cognitives, de mémorisation et de calcul de l'Homme. Kiwi permet de sur-stimuler certaines zones du cerveau en envoyant un courant électrique très faible afin de sur-stimuler certain neuro- transmetteur. M; Newton Howard explique : « L'Homme régresse. Nous souhaitons l'aider à recouvrer ses pleines capacités. Nous préférons donc parler d'Homme réparé plutôt que d'Homme augmenté. L'implant devra tout d'abord faire ses preuves sur des animaux (singes et porcs) avant d'être testé sur l'homme, d'ici deux ans, normalement. Sa première cible: la maladie de Parkinson.

La révolution du cerveau est en marche avec Kiwi !


16 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Philippe Ohayon
Philippe Ohayon
Feb 04, 2019

Super article ! que d'espoir pour toutes ces maladies neurodégénératives.

Like
bottom of page